« Pour la valorisation du stock d’un client, nous utilisons le total HT du prix d’achat de tous ses produits entrés. Mais nous nous retrouvons dans le cas, d’un réajustement de son stock après un inventaire. S’il a inventorié des produits en plus ou en moins, il faudra qu’il les ajoutes ou les retires de sa base de données. Du coup, quel serait le prix du produit à retenir pour modifier la valeur du stock ? Le dernier prix d’achat HT du produit, ou plutôt la moyenne pondérée des prix d’achats HT des mêmes produits déjà présents dans son stock ? »

 

Réponse : Les achats de marchandises qui entrent dans les stocks doivent être valorisés à leur Coût d’Achat (Prix d’Achat HT si l’Entreprise récupère la TVA + Frais accessoires) ou s’il s’agit de Produits Fabriqués à leur Coût de Production (Coût des Matières + Coûts de Production Directs et Indirects).

En France, il y a 2 Méthodes qui sont Autorisées pour les Stocks : 1er Entré = 1er Sorti (FIFO, PCG 1999, art. 333-2) et le CUMP. Pour en Revenir à notre cas de figure, comme il est impossible de connaître l’origine des produits qui manquent à l’appel, il faudra partir sur la Moyenne Pondérée des Prix d’Achats.

Le Coût Unitaire Moyen Pondéré (CUMP), parfois nommé coût moyen unitaire pondéré (CMUP)est une méthode de valorisation des stocks. Elle permet de valoriser le stock à un coût unitaire qui est la moyenne des coûts unitaires des entrées de la période (en y incluant le coût unitaire du stock initial). Cette moyenne des coûts unitaires est pondérée par les quantités en stock.

Quand utiliser le CUMP ?

La méthode CUMP est principalement utilisée pour des articles pouvant être conservés sur le long terme et qui ne prennent pas de valeur avec le temps. A la différence du FIFO (les articles entrés en premier dans le stock en sortent en premier) et du LIFO (les articles entrés en dernier dans le stock en sortent en premier), le CUMP prévoit que n’importe quel article sorte lors d’une commande, peu importe son ordre d’entrée dans le stock.
Cette méthode, préconisée par le ministère de l’Économie et des Finances, permet une gestion simple qui évite de conserver un historique et lisse les variations de prix dans le temps. Ainsi, le coût des stocks à la clôture de l’exercice correspond à celui des plus récents articles achetés.

Comment calculer le CUMP ?

Le CUMP est normalement calculé après chaque entrée en stock. Il peut aussi être calculé lors d’un inventaire du stock, lorsque que l’on doit procéder à un réajustement des quantités réels par rapport au stock théorique.

La formule de calcul du CUMP est la suivante :

(Prix d’achat * quantité en stock) + (Prix d’achat * nouvelle quantité entrée) / Quantité en stock + nouvelle quantité entrée en stock

Exemple de calcul du CUMP :

Stock au 01/03/2017 : 70 produits à 15 €
Entrée le 05/06/2017 : 10 produits à 19 €
Entrée le 10/10/2017 : 30 produits à 13€

CUMP = [(75 * 15€) + (10 * 19€) + (30 * 13€)] / (70 + 10 + 30) = 15,5 €

 

CUMP : le meilleur compromis pour la valorisation des stocks  

La méthode CUMP est généralement utilisée pour des produits qui peuvent faire se conserver longtemps. Il s’agit donc principalement :

  • Des produits non périssables,
  • Des produits qui ne prennent pas de la valeur avec le temps.

Cette méthode permet une gestion simple qui évite de conserver un historique et lisse les variations de prix dans le temps.

L’évaluation du stock lors du bilan de l’entreprise sera moins proche du coût de remplacement en cas de variation des prix, mais la mesure des coûts des ventes sera elle plus proche.

Cette formule s’adapte particulièrement bien à la méthode de l’inventaire permanent.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.